Étincelles de conscience

Sortir de l’illusion et évoluer vers la Vérité de l’Être

Avant-propos

J’entame ici l’expérimentation d’un projet d’une série de textes qui se créent au fur et à mesure et que je partagerai dans ce processus de création. Au départ, il n’y a pas de plan issu du mental, mais une intention que j’évoquerai dans l’introduction. Découvrir le texte en écrivant est ma façon de créer. J’ignore où cela mène… dans l’inconnu qui est connu mais que mon mental ignore.

J’ai l’intention d’offrir ces textes au fil de la création, dans un rythme imprévu, comme lors d’un voyage où nous nous laissons guider par nos intuitions et inspirations sans savoir au préalable où cela nous mène, avec seulement une intention de départ claire.

Voici mon invitation! Cela t’inspire? Alors, partons ensemble à la découverte!

Introduction

Je suis en chemin comme toi. J’ai parcouru les méandres d’un monde dans lequel règne la souffrance et le mensonge. Cette souffrance et l’appel d’un monde meilleur m’ont réveillé, un jour, et m’ont sorti de mon état de somnambule dans lequel j’ai sombré inconsciemment. Depuis, j’avance sur le sentier de l’éveil, comme toi qui lis ces lignes, et j’ai l’élan humble de partager avec toi quelques vécus de mon parcours qui se révèle à moi progressivement.

Tel mon être, mon chemin est unique, donc hors des sentiers battus.

Je partage en conscience que je ne sais rien car tout est su et que la vérité qui se révèle à moi n’est que partielle. Je passe de l’illusion sombre, à travers des illusions plus éclairées, à des états de conscience et de présence à la vie de plus en plus lumineux et véritables.

Puisque tous les chemins sont uniques, à quoi bon vouloir se référer à une norme extérieure, se comparer à d’autres?

Dans l’éveil, la norme disparaît et je suis prêt à retourner dans ma vraie nature, prêt à redevenir naturel. Plus je deviens naturel moins je suis normal, cela va de soi!

Le retour à soi est tel un voyage où je découvre et j’explore mon Être, ma Vie. Après une longue errance, je retourne à la maison. Je célèbre les retrouvailles dans la joie de me reconnaître.

Certes mon sentier du retour est différent des autres, mais tous les chemins mènent au Cœur.

Si je partage avec toi quelques éléments de mon chemin, c’est dans l’espoir que cela stimule ton propre cheminement et inspire tes vécus. Ce n’est aucunement dans l’idée d’adopter mes “vérités” ou d’imiter mes expériences.

Le sentier se révèle à moi une fois que j’ai choisi d’entamer le chemin du retour. En cheminant, je deviens le chemin.

J’accepte que mon mental ignore le chemin et l’essence de mon existence. J’accueille les inspirations, intuitions, sensations, visions ou rêves éveillés que le Cœur me souffle.

En cheminant, j’évolue vers Qui Je Suis. Le but c’est l’évolution. Le mental veut atteindre le but, le Cœur sait que le but est le cheminement lui-même.

Notre expérience en tant qu’être humain est de sortir de l’illusion de la réalité, appelée aussi la matrice humaine, qui lors de notre éveil se révèle comme une prison pour notre être véritable.

Quitter la prison à laquelle je me suis conformé est un acte de courage. Ne pas céder à la tentation de rester dans la cage dorée de ma zone de confort demande un effort de volonté et un engagement ferme.

Dépasser la peur de sauter du plongeoir pour plonger dans les profondeurs de la Vie, demande de reconnaître l’inconnu comme notre réalité naturelle et d’être conscient que le domaine du connu n’est que constitué de schémas et d’automatismes issus de ma matrice illusoire tant au niveau de mon propre inconscient que de l’inconscient collectif.

Rester dans mes illusions revient à signer ma condamnation à mort au lieu de renaître à la VIE qui ne connaît pas de mort.

“Je suis libre de choisir”, n’est pas qu’un dicton! Si je ne choisis pas la Vie, la mort s’empare de moi lentement mais sûrement.

Mon chemin débute en me dépouillant de tous les faux habits, de tous les mensonges sur lesquels je me suis bâti une identité erronée. J’enlève les couches de faux habits et plus j’en enlève, plus j’en découvre d’autres. Ce n’est pas grave, ça fait partie du jeu. Je me dénude progressivement pour laisser émerger et rayonner mon être authentique et laisser mourir le monde illusoire de ma personne-alité somnambule qui s’est construite à partir des blessures de l’ego et des conditionnements du monde de la normalité.

Parallèlement, je connecte, deviens, déploie et suis l’Être de Cœur avec ses vraies qualités, ses talents et capacités en évoluant vers la vérité et la liberté d’être Qui Je Suis. À partir de cette éternelle identité, je crée ma vie.

Prêt à partir pour ce voyage? Voyageons individuellement et ensemble, dans l’entraide, en tant que frères et sœurs!

*************************************************************

1

Lorsque mes parents m’ont accueilli, ils m’ont nommé Ananda, sans vraiment connaître la signification de ce nom. Ma mère m’a expliqué un jour qu’à vingt ans, elle avait fait son premier voyage qui l’avait amené en Inde et au Népal. C’est là qu’elle avait entendu ce nom pour la première fois et elle avait bien aimé sa sonorité. Lorsqu’elle était enceinte de moi, ce nom lui était revenu à l’esprit à plusieurs reprises sans qu’elle puisse s’expliquer ce phénomène, alors qu’elle n’y avait plus accordé d’importance.

Jeune adulte, j’ai fait quelques recherches et appris que ce nom signifiait en sanskrit ‘béatitude’. Bien plus tard, je compris que ma mère avait inconsciemment entendu la note de mon être ainsi que l’état d’être essentiel à accomplir dans ma vie. C’était en quelque sorte la note sur laquelle mon instrument était invité à résonner et, à partir de là, à jouer la musique de ma vie. Se révélait alors progressivement à moi combien ce son aimait s’exprimer par le verbe : l’instrument qui me procurait ainsi beaucoup de joie était la plume ou la parole prononcée oralement, bien que j’aie expérimenté de nombreux autres instruments dans ma vie.

Reconnais-toi toi-même!


Ce n’est pas un simple adage, c’est la (seule) voie pour sortir de l’illusion et c’est la raison pour laquelle des grands êtres tels Bouddha, Jésus ou Socrate ont tous exprimé cette affirmation.

Lorsque j’entame la voie de sortie, abandonner les scénarios fictifs que je me suis créés dans ma vie en est une des premières conséquence.

Une sincérité infaillible est un préalable pour me mettre en chemin. Faire le premier pas demande du courage, car je suis amené à quitter le monde que je me suis bâti et à travers lequel je me suis attribué de la (fausse) valeur. Beaucoup de gens s’arrêtent là, car cela met face à la vérité qui ne se laisse pas tromper par les réalités chimériques. Plus j’ai célébré des réussites grâce auxquelles le monde a flatté mon ego, plus la résistance à aller vers la vérité de mon Soi s’avère grande, et cela d’autant plus lorsque ces adulations m’ont procuré des privilèges. Peut-être me suis-je même attaché à ces privilèges ou m’en suis-je enorgueilli. Quelle ruse habile pour me garder prisonnier dans ce monde illusoire ! Quel appât merveilleux pour un petit ego en manque de confiance ! Mais quel grand danger pour ce même ego infatué d’être brutalement dégonflé par la vérité qui démasque !

Le discernement est l’outil indispensable qui me permet de faire le tri entre le vrai et le faux.

J’entends la voix de mon Cœur qui affirme : abandonne tous les scénarios fictifs et aie le courage de te reconnaître toi-même !

La reconnaissance de soi nécessite un esprit clair. Tant que mon mental est rempli de (fausses) connaissances, je ne pourrai jamais (me) re-connaître. L’esprit du cœur n’a pas besoin de connaissances, il sait.

J’enlève les voiles des illusions que je me suis moi-même créées dans le monde extérieur. Je commence par reconnaître ce que je ne suis pas.

Afin de tirer un trait sur tout ce que j’ai adopté dans le monde extérieur, je me déleste des jugements des autres, des comparaisons avec d’autres, des normes que l’on m’a inculquées, de toutes les références extérieures, de tous les conseils -même de ceux qui étaient bien intentionnés-, de toutes les pensées et croyances qui me limitent, de toutes les émotions qui me nuisent, bref, de tout ce que je ne suis pas !

Tel un détective, ma conscience scrute le monde de ma personnalité qui est un amas de leurres bâtis sur les fondements du mensonge. Elle examine à la loupe toutes les fictions de moi et il y en a tellement que je pourrai écrire des volumes. Je t’en épargne et ne sélectionnerai que certaines cerises sur le gâteau de l’illusion de la réalité.

Pourquoi se reconnaître passe aussi par la (re)connaissance de l’illusion ?
Comment veux-tu connaître le jour sans connaître la nuit ? N’est-ce pas au crépuscule que tu prends véritablement conscience du jour ? Comment veux-tu te repérer sur ton chemin si tu ne te rends pas compte quand tu fais fausse route, puisque l’illusion t’a fait croire en une fausse réalité ? Combien de fausses pistes as-tu suivies par ignorance ?

Je partagerai ici avec toi quelques ingrédients de la recette du mensonge.

La victime qui se la joue

J’ai bien exploré ce jeu dans toutes ses gammes, comme toi.

Ainsi, j’ai cru subir, par exemple, l’injustice d’autrui. La cause de mes malheurs provenait de mes parents, de la société, des abus de pouvoir… C’était toujours les autres et surtout pas moi. Ainsi, adolescent et jeune adulte, je pouvais lutter contre les méchants et monter aux barricades équipé de mon arme la plus redoutable, ma plume trempée dans l’encre venimeuse ou ma langue de vipère pour donner voix au rebelle que j’avais inconsciemment choisi de jouer.

Certes, l’enfant aux boucles blondes et au visage qui rayonne l’innocence ne pouvait comprendre ce monde cruel et violent qui l’entourait : il se sentait tel un étranger ayant atterri à la mauvaise destination. Il ne comprenait pas et n’était pas compris. S’il n’y avait pas eu cette petite voix douce de Jésus en son cœur avec qui il parlait dans son innocence enfantine, il aurait pu périr de désespoir dans ce monde insensible et dur. Certes, cet enfant pur a pu explorer des blessures traumatisantes comme grand nombre d’enfants catapultés dans cette réalité hostile.

Adulte, j’ai pu m’identifier à ces blessures infligées et développer une identité construite à partir des blessures. J’ai pu explorer les nombreux jeux de la personnalité, tel celui qui est victime de ses blessures et qui en souffre. De plus, j’ai pu expérimenter me soumettre aux règles et normes imposées -aussi inhumaines qu’elles soient- ou à m’en révolter. J’ai souvent choisi le rôle du rebelle plutôt que celui de l’enfant sage, soumis de façon exemplaire. Cela m’a servi de protection contre les tentacules de la pieuvre qui engloutit les cœurs innocents des enfants par ses normes sociétales. Je ressentais intuitivement que la voix douce dans mon cœur était plus vraie que les voix extérieures qui me remettaient sans cesse à l’ordre en me disant ce que je n’avais pas le droit de faire ou de dire, étouffant peu à peu les élans et les créativités naturelles de l’enfant.

Au moment même où je me reconnais, la transmutation s’opère. La transmutation est la force de propulsion pour passer de l’illusion à la vérité. C’est l’alchimie de la vie qui purifie mon habit souillé afin que je puisse reprendre l’habit blanc, pur et innocent.

La victime joue le jeu du drame dans ses diverses facettes en alternant avec le sauveur et l’agresseur. Ces derniers ne sont que d’autres variantes de la victime. Je transmute la victime en me reconnaissant en tant qu’être responsable et créateur de toutes mes réalités. En reprenant la place de créateur responsable, je retrouve ma force et ma grandeur. Je peux donc passer de l’état d’impuissance de la victime qui se croit petite à la puissance et à la grandeur de l’être que Je Suis.

Ce fut un choc terrifiant pour la petitesse de l’ego (s’étant construit une identité en s’exerçant quotidiennement à jouer la riche gamme de manques et de désirs futiles), de se reconnaître dans la grandeur du ‘divin créateur’. Oui, j’ai mis intentionnellement ce mot entre guillemets pour ne pas (te) faire trop peur et pour réduire ainsi momentanément sa puissance, laissant à chacun le temps nécessaire d’accueillir sa véritable puissance créatrice.

Moi aussi, j’ai eu initialement de sérieuses résistances à avaler la pilule que je suis seul créateur de mes réalités. Cela m’empêchait de projeter la faute sur les autres et mettait brutalement fin à toutes mes excuses, aux accusations et, pas moins, à ma lutte contre les moulins à vent d’une société fantasmagorique. Quelle libération ouvrant la porte à la paix intérieure !

*************************************************************


Vous, créateurs de paradis !

Version Audio

Version texte

Pendant longtemps, on vous a fait croire que le paradis c’est pour après et que vous devez endurer la souffrance et les peines de la vie pour ensuite entrer dans un paradis qui fait office de récompense. Il est temps de mettre fin à cette illusion ! Même si ce scénario ne vous parle plus depuis un moment, il est encore bien ancré dans les croyances de l’inconscient collectif de l’humanité. Le rôle des êtres humains n’est bien évidemment pas d’apprendre à supporter les peines de la vie pour mériter de passer le portail du paradis. Votre âme n’a nullement choisi de prendre l’habit d’un corps humain afin de vivre une vie dans l’anxiété et le tracas. Il s’agit là de programmes erronés et illusoires qui vous ont été insufflés depuis votre plus jeune âge par les autorités politiques, religieuses et éducationnelles. Vous les avez adoptées inconsciemment en les prenant pour les vôtres. Dès lors, vous avez reconnu ces programmes comme illusoires qui ne vous appartiennent pas et vous êtes prêts à les transformer en vous ainsi que dans l’humanité. Peut-être vous êtes vous demandé comment vous en débarrasser le plus efficacement. C’est une bonne question qui mérite une bonne réponse et la réponse est simple : «Devenez des créateurs de paradis sur Terre !» Vous n’aurez rien à inventer car ce dernier est en vous. Vous n’avez qu’à réactiver le programme originel de votre véritable nature à chaque instant de votre vie et reprendre ainsi votre pouvoir créateur. Lorsque vous êtes à nouveau dans ce pouvoir, aucun pouvoir extérieur n’aura plus jamais d’emprise sur vous et vous serez à nouveau libre !

Le premier pas consiste à faire le choix fondamental dans votre vie de ne créer plus que dans la Lumière et d’affirmer ce choix à chaque instant de votre vie. C’est un grand engagement qui nécessite toute votre force mentale. Ne donnez plus le moindre brin d’énergie à quelconque création de peur ou de souffrance. Vous êtes des enfants du paradis ! Tel est votre origine et telle est votre destinée ! Une vie paradisiaque n’est rien d’autre qu’une vie dans la joie et l’allégresse, dans la légèreté de l’être et l’amour, dans la paix et l’harmonie. Cela n’est pas qu’un rêve irréaliste réservé à plus tard. C’est votre seule véritable réalité. Que voulez-vous encore vous obstiner à croire à une réalité de souffrance et de peine ? Voyez-vous l’absurdité de vous identifier au contraire de ce que vous êtes et de vous acharner à y croire. Comme évoqué de maintes fois, vous créez à partir de votre conscience. Si cette dernière s’inscrit à nouveau dans la grandeur et la puissance de la Conscience universelle, vos créations  vous donneront des ailes et la chenille d’une réalité de peur et de souffrance se transmutera en une réalité de papillon qui  vole dans les airs de la joie et de l’amour sur Terre. L’être humain affirmera alors :

«Je Suis et Je Crée la vie et le monde dans ma conscience universelle, connecté à toute Vie.  Je ne crée que des réalités lumineuses et joyeuses, car telle est ma vraie nature. Je reprends ma pureté de l’enfant nouveau-né qui est dans mon cœur, seule vraie source d’où émerge la vie que j’offre aux autres. Je m’aime profondément et Je fais cadeau au monde de cet amour. Toute vie est en moi et Je Suis toute la vie. Je suis le libre créateur de mes réalités – joyeuses et lumineuses – et je refuse que quelconque réalité extérieure et sombre entre dans ma maison. Dans la conscience de l’adulte éveillé et la pureté de l’enfant, Je cocrée ici et maintenant le paradis sur Terre, un monde où les frères et sœurs se donnent la main pour danser et chanter la vie dans la joie !»

Ceci n’est pas une réalité idéalisée du futur, c’est la seule vérité qui mérite votre attention et votre énergie de créateurs ici et maintenant !

Une cocréation de Saint Germain et Beatus

Choisis la réalité dans laquelle tu veux vivre

En ces temps, tu sens peut-être émerger en toi la nostalgie de vivre dans un monde d’Amour où la paix, la bienveillance, la liberté et la fraternité sont les qualités majeures dans ta vie de tous les jours. Cette nostalgie n’est rien d’autre que le souvenir d’une réalité à laquelle tu t’éveilles à nouveau. Cette réalité n’a jamais disparu. Ce n’est que ta conscience qui s’est momentanément endormie pour vivre le rêve de l’ego qui, actuellement, est en train de terminer son cauchemar. Peut-être ton ego se moque-t-il encore de cette réalité d’amour en l’étiquetant « un monde de bisous nours » .En réalité, il se moque de lui-même avouant son incapacité de vivre l’amour car il ne connaît que son opposé, la peur. Après ton passage vers une conscience éveillée, l’amour devient ta seule réalité vraie et ta conscience inclut tout dans l’unité. Te voilà face à deux réalités, celle d’un monde en déclin, emprisonné dans la peur où la liberté n’existe pas – nommé également la 3ème dimension – et celle où tu retournes dans l’amour de ton espace sacré du coeur – appelé la 5ème dimension. Depuis ton éveil, tu oscilles peut-être entre les deux réalités et te demandes quelle attitude adopter dans cette période de transition face à ces deux réalités qui se présentent à toi.

Que veux-tu encore t’identifier à la réalité illusoire de l’ego qui agonise dans un scénario de peur et d’abus de pouvoir. Dans une conscience éveillé, ton unique identité réside dans ta réalité d’amour qui est la seule réalité véritable. Ta conscience reste dorénavant centrée en permanence dans cette réalité et cela même si à l’extérieur le drame de l’ego avec ses mise en scène spectaculaires pour certains et de plus en plus ennuyeux pour toi, semble encore persister un moment. Le seul intérêt que tu portes à ce jeu dramatique de la 3ème dimension est d’être attentif en quoi il te sert encore de miroir. Tu prends la posture de l’observateur neutre qui regarde le miroir et lorsque la réalité du miroir génère une résonance en toi, tu l’accueilles comme invitation à transformer et purifier cette parcelle de toi. Cela fait partie de ton processus de guérison dans le passage vers le nouveau monde. Maintenant, tu comprends l’adage : « Je suis dans ce monde, mais je ne suis pas de ce monde. » car tu retournes, après ton exil dans le monde illusoire de l’ego, dans ton monde d’origine, celui de l’amour du coeur. Libre à toi de choisir cette réalité d’unité et d’amour et de retrouver ainsi ta liberté d’être Qui Tu Es. Choisis la réalité dans laquelle tu veux vivre et affirme-la à tout instant. C’est ainsi que tu créeras le nouveau monde en créant à partir de l’espace sacré de ton coeur les nouvelles réalités. Cela t’amèneras à l’attitude intérieure suivante : JE SUIS la conscience d’unité d’amour et crée mes réalités à partir de cette conscience. En parallèle, j’observe le monde issu de la conscience séparée de l’ego et je transforme et guéris les résonances qu’il génère encore en moi. Je ne nourris plus ce monde illusoire en déclin qui est en train de se dissoudre.

JE choisis et affirme à tout instant la vie de la 5ème dimension de l’unité et de l’amour fraternel comme seule et unique Réalité vraie ! Qu’il en soit ainsi !

Une cocréation de Saint Germain et Beatus

Passage vers la Nouvelle Vie

Version Audio

Version texte

Beaucoup d’entre vous attendent avec nostalgie l’arrivée de la Nouvelle Vie car vous ressentez que vous êtes en train de rentrer chez vous. Vous retournez dans vos cœurs, votre espace sacré, où vous êtes celui et celle que Vous Êtes véritablement. Mentalement, vous le savez depuis un moment, mais maintenant cela devient un vécu réel, vibrant et pétillant. Le passage vers la Nouvelle Vie passe indéniablement par le cœur, ce qui vous permet de vivre au cœur de votre être. Le cœur est le portail qui vous permet d’entrer dans la nouvelle dimension, celle de l’unité et de l’amour. C’est un grand rendez-vous ! Et comme lorsque vous avez un rendez-vous avec votre amoureux ou votre amoureuse, vous vous faites belle ou beau, en mettant des habits que vous aimez et en habillant votre cœur d’une cape dorée. Il en est de même quand vous êtes au rendez-vous avec la Nouvelle Vie qui vous invite à la rejoindre en passant par le grand portail. Cette fois-ci, vous mettez vos habits d’incarnation : vos corps. Vous vous êtes préparés à passer le portail vers la Nouvelle Vie en purifiant votre corps physique, énergétique, émotionnel et mental. Vous avez mis l’habit le plus splendide que vous avez, le cœur, pour danser au bal de l’amour. Vous dansez au rythme d’une musique cristalline qui transmutera progressivement vos corps dans des nouvelles structures jusqu’à ce qu’ils deviennent littéralement cristallins et manifestent la splendeur du cœur. L’innocence et la pureté de l’esprit d’un enfant vous aideront à ouvrir votre mental récalcitrant à entrer dans un univers où tout est à nouveau possible. Toujours dans l’insouciance de l’enfant qui est en vous – ce petit prince, cette petite princesse dans votre cœur – vous jouez dorénavant la Vie dans sa légèreté et son émerveillement. L’esprit de la chenille – séparé, limité et endormi – s’éveille, en passant par la chrysalide, pour s’envoler en tant que papillon vers les dimensions où l’amour inclut tout ce qui est. La goutte d’eau qui se croyait seule retrouve l’unité de l’océan sans pour autant perdre ses propres caractéristiques. Elle fait partie intégrante de l’océan tout en vibrant dans les qualités resplendissantes de la goutte.

Vous ne pouvez passer le grand portail avec vos habits emplis de crasse de la vie de l’ego. Enlevez vos habits de victime, de manque, de peur, de frustrations et de culpabilité pour permettre à la pureté de votre être de rayonner dans un habit doré, orné de diamants. Le portail ne laisse entrer dans son royaume que le prince et la princesse qui part du cœur pour reprendre sa place de roi et de reine dans le royaume de Lumière. Ce portail n’est pas constitué d’une porte que vous devez pousser avec votre volonté personnelle pour l’ouvrir. Il s’agit en vérité d’un portail vibratoire et votre clé pour y entrer est la fréquence vibratoire du cœur. Oui, nous insistons : ce n’est qu’en vibrant dans les énergies du cœur qu’il vous sera donné accès. Il n’y a pas de gardien qui est là pour vous juger car dans ce royaume il n’y a point de juge. Dans votre ancienne vie, vous avez constamment jugé, évalué, comparé et interprété la vie créant ainsi des réalités d’illusions et de dysharmonie : la goutte s’est séparée de l’océan et a cru que son reflet était la réalité. Vous vous êtes ainsi progressivement éloigné de la vérité de votre être essentiel. De plus en plus d’êtres en sont conscients aujourd’hui et s’éveillent à la conscience d’unité et d’amour qui sont les caractéristiques principales de la Nouvelle Vie. Tout ce qui était valable dans le monde des chenilles rampantes se transforment vers une vie de papillons qui volent dans des airs joyeux. La lourdeur des chenilles se transforme en légèreté, la perception du monde sous forme d’évaluations et d’interprétations laisse la place à une perception qui discerne uniquement le niveau vibratoire de son entourage sans aucun jugement, bien-sûr. Les émotions font la musique avec des notes harmonieuses telles la paix, la joie, la bienveillance et bien d’autres. Le mental se met au service du cœur, observe et analyse avec lucidité ce qui est. Le coeur lui-même, discerne et émet des fréquences vibratoires tandis que le corps se met un habit radieux. Le rayonnement devient votre activité principale dans tout ce que vous faites. Dès lors, vous manifestez plus que des réalités lumineuses et joyeuses et transformez ainsi le monde des formes.

Bien-sûr, les humains ne sont pas les seules à vivre dans ce nouveau monde sur Terre. Les plantes et les animaux, tout ce qui est vivant, sont en voie de passer le portail vers la nouvelle fréquence de vie. La cohabitation entre les différents règnes de la nature sur Terre devient à nouveau harmonieuse et le travail de l’humain se déleste de sa sueur pour se transformer en cocréation joyeuse.

La Terre a fait le choix de passer le portail vers cette Nouvelle Vie et reprend sa place au sein de la galaxie. Les êtres humains ont le libre choix de se joindre à elle maintenant et de vibrer au cœur de l’être pour devenir un être de cœur. Face au portail qui s’ouvre à vous, seul vous pouvez choisir d’y entrer en accordant la note de votre être à celle du cœur. Les vents vous sont favorables lorsque vous aurez fait le choix de naviguer en direction de la vie de cœur, comme vous avez le choix de vous laisser ballotter encore un moment dans les vagues discordantes de l’ancienne vie de l’ego. Toutefois, nous vous rappelons que sur le plan de la grande Loi le choix est fait et que celui-ci est irrémédiable, même si un certain nombre d’êtres s’obstinent à le nier.

Nous vous avons dit que l’esprit de manque, de peur et de victime n’aura pas accès au nouveau monde. Il en est de même pour son allié : le mensonge. S’il devait avoir un gardien au portail – nous parlons bien-sûr en métaphore – alors ce dernier serait la vérité. En vous dirigeant vers la Nouvelle Vie, il est indispensable de transformer tout mensonge et toute illusion afin de vous accorder à la vérité. Il est primordial de vous délester complètement du monde du personnage que vous avez soit créé vous-même, soit adopté de votre monde extérieur lors de votre socialisation. La Vérité EST. Si la Vérité Est, peut-il avoir des vérités multiples comme aimez tant à dire ? Avec vos interprétations multiples que vous vous êtes fait de la Vie, vous avez créés toutes sortes de réalités et par la suite vous vous êtes identifiés à ces réalités. Mais si ces réalités sont illusoires peut-il s’agir de vérités ? La vérité se manifeste en termes de Lois universelles. Plus vous entrez dans la sphère de la vérité plus vous vous accordez à ces Lois et vous les utiliserez à nouveau pour créer de nouvelles réalités au diapason de la Vérité.

La nouvelle ère vibre dans la plénitude de vie, dans la simplicité de l’être, dans la joie, la paix et l’harmonie. Les habitants de la nouvelle Terre sont des musiciens et musiciennes qui jouent dans l’orchestre universel la musique des sphères de l’unité d’amour ! Accordez-vous à cette fréquence vibratoire et vous allez franchir le portail allègrement en vol de papillon, en vivant dans la présence insouciante de l’enfant et la conscience éveillé du cœur !

Une cocréation de Saint Germain et Beatus / www.beatus.me

La voie de la Joie

Lorsque tu auras choisi de ne vivre et créer qu’à partir de ton Cœur, la Joie deviendra ton seul guide.

 
Tu as été créateur de nombreuses réalités dans ta vie. Tu as vécu de maintes expériences de souffrance lorsque tes blessures et peurs étaient à l’origine de tes créations. La souffrance était un indicateur qui te disait que tu n’étais pas dans ta réalité d’Être de lumière que Tu Es véritablement. Tu as mis en scène ce genre de scénario inconsciemment tant que tu vivais dans une conscience endormie. Maintenant que tu t’es éveillé à la réalité du Cœur, la souffrance engendrée par tes blessures et tes peurs n’ont plus de raison d’être et tu peux choisir de t’en délester définitivement.

Le Cœur ne connaît ni la peur ni la souffrance qui sont des manifestations de ton ego que tu n’es pas. Au moment où tu commences à affirmer la vérité de ton Cœur comme seule réalité vraie, tu entres dans la plénitude de vie qui ne connaît que paix, amour, liberté et maintes autres expressions joyeuses.   

Dès que tu auras choisi avec détermination de ne créer tes réalités qu’à partir du Cœur, tu entameras la voie de la Joie car tout ce que tu entreprendras te procurera de la Joie et du bien-être. La Joie deviendra le seul critère de tes choix. Lorsque tu vis et crées quelque chose dans ta vie et tu ressens de la Joie, cela t’indiquera que tu es dans une création de ton Cœur qui est l’expression de ton Être véritable.  La Joie est dès lors ton guide qui te signale à tout instant que tu vis dans ton existence vraie autant que la souffrance et la peur te montrent que tu œuvres dans une réalité illusoire.

La Joie exprime la présence de ton Cœur. Ce dernier t’invite à regarder avec franchise les créations importantes de ta vie. Te confèrent-elles de la Joie ? Si c’est le cas, continues à offrir tes créations joyeuses au monde afin de cocréer un monde de Joie sur Terre. Si une création génère de la frustration ou toute autre sorte d’insatisfaction, veux-tu continuer à nourrir le monde avec tes frustrations ? Ou décides-tu, sans te juger, de faire un nouveau choix qui te conduira vers la Joie ? Peut-être as-tu cédé à la peur en faisant certains choix dans ton passé. Au moment où tu le reconnais, tu as l’occasion de les rectifier. Il n’est pas rare que cela demande du courage parce que parfois ton entourage te décourage de réaliser tes choix du Cœur. Cela les confronte à leurs propres réalités mensongères et peurs qu’ils projettent sur toi et affaiblissent ainsi ta détermination et ta confiance. Fréquente alors les êtres qui sont dans leurs réalités de Cœur. Ils vont t’encourager et te soutenir sur ta nouvelle voie. Cherche leur présence qui nourrit et stimule ta force et ton courage.

Choisis à chaque instant si tu veux nourrir le monde de ta Joie ou de ta peur et tes frustrations. Lorsque tu choisis le Cœur, tu ne connaîtras plus la peur ! Tout dans ta vie s’alignera alors sur la nouvelle direction que tu as prise. La patience et la persévérance te permettront d’aller jusqu’au bout de ta nouvelle création.

Entame la voie de la Joie et ton avenir ne connaîtra plus que des réalités joyeuses et lumineuses !

Beatus / www.beatus.me
  

La nouvelle Vie sur la Terre nouvelle

« Il est impossible de voir le monde de demain avec le regard d’hier. »
(Beatus)

Camille : Je ressens avec tous mes sens en effervescence que nous sommes à l’aube d’une nouvelle Vie sur Terre. J’ai la sensation que les êtres humains entament, après une longue période d’errance, le chemin de retour vers leur être véritable.

Yeshua : La Terre reprend sa place au sein de la famille galactique. Elle a permis à la famille humaine de vivre une expérience unique dans l’univers, celle d’être séparé de sa Source de Vie, infiniment lumineuse et intelligente. L’humanité a ainsi fait l’expérience de la séparation d’avec l’Amour universel alors que dans l’univers tout est connecté, tout est dans un flux de création permanent.

Et si j’ai bien compris, le sens de cette expérience est d’être conscient que la Vie est Unité. C’est comme lorsque nous regardons la nuit tomber au crépuscule que nous devenons conscients du jour.

Absolument. Dans cette expérience, l’être humain a vécu et expérimenté des fréquences vibratoires basses vivant dans un monde de formes denses que nous appelons la troisième dimension. La Terre a donné sa permission à cette expérience en baissant son taux vibratoire par rapport à ses frères et sœurs célestes dans son système galactique. La Terre, avec l’aide de grands Êtres créateurs, a généré une sorte de sphère de protection autour d’elle afin que ses habitants vibrants à des fréquences denses et basses ne soient pas « brûlés » par les plus hautes fréquences de son entourage cosmique.

Je n’y ai jamais pensé, mais ça semble logique.

Depuis le passage à l’ère nouvelle, la Terre réintègre sa place cosmique en abandonnant tout progressivement cette « ceinture » de protection, laissant affluer à nouveau les fréquences vibratoires naturellement plus élevées du cosmos. En plus, l’univers étant en mouvement permanent, sa position est plus favorable « en ces moments galactiques » à accueillir les rayons du soleil central de la galaxie. Tout cela amènera une augmentation graduelle mais sensible du taux vibratoire terrestre avec des conséquences multiples et riches que je ne pourrai pas évoquer dans les détails ici. Tout ce qui est vivant sur Terre entrera en résonnance avec cette nouvelle vibration et augmentera à son tour sa fréquence. Comme tu sais, plus la vibration est élevée, plus elle est lumineuse, raison pour laquelle vous donnez à cette nouvelle période des appellations telles que « ère de lumière » ou « âge d’or » pour exprimer son caractère brillant et scintillant. En réalité, il ne s’agit pas d’une nouvelle Vie sur Terre, mais plutôt du retour à sa nature véritable.

Cet aparté me permet de mieux comprendre le passage actuel que vit la Terre. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement pour la Vie sur Terre ?

(Rire) Concrètement cela ne signifie rien, car ce que tu appelles « concret » fait allusion à la densité de la troisième dimension que l’humanité est en train de transmuter progressivement pour entrer dans des réalités plus subtiles.  La Terre, comme tu le sais déjà, entre dans la dimension de l’Unité et d’Amour pur, que nous appelons la cinquième dimension. L’être humain est également invité à transmuter toutes ses créations denses en des créations de plus hautes fréquences, donc plus légères et plus lumineuses. Pendant des éons, vous avez été obnubilé de vouloir créer toujours dans la matière dense. Dorénavant, votre création sera davantage de l’ordre qualitatif. Vous commencerez par entrer pleinement dans votre Cœur qui est de nature subtile et qualitatif. Vous n’allez vibrer plus que dans la joie, dans l’amour, dans la bienveillance et d’autres qualités fondamentales. C’est le premier changement de paradigme essentiel. Ensuite vous créerez à partir de cet état d’être. Le Cœur, outil de manifestation de votre Âme sur Terre, sera alors à l’origine de toutes vos créations. Par conséquent, votre monde matériel – le décor de votre Vie terrestre – augmentera son taux vibratoire et prendra des formes plus étincelantes et scintillantes, plus léger et exquis car vous l’aurez créé à partir de votre être lumineux. (En souriant) Je donne quand même un exemple « concret » pour répondre à l’attachement des êtres humains au concret : le « nouveau » corps humain.

Je vais tenter d’être concis, alors que le sujet est vaste. L’être humain va dans ce processus « reprendre » son corps d’origine parfait et pur. Dès l’instant où vous créerez à nouveau uniquement avec le Cœur, vos créations seront pures et parfaites. Le corps physique fait partie de vos créations. À l’origine, votre corps est lumineux, dynamique, empli de beauté et puissant. Selon votre calcul du temps, le corps physique arrive à maturité en termes de beauté et de plénitude à environ trente-cinq ans et gardera cette forme pendant toute son existence terrestre, même si cela vous semble impossible aujourd’hui.
Toutes les déformations que vous pouvez encore constater dans vos corps actuels sont dues à des limitations et blocages que vous lui avez infligé à partir de vos programmations erronées de la matrice de l’ego. Dès le retour au Cœur, votre corps sera libéré du mirage de l’âge ! Il sera en parfaite santé, beau, pétillant de vie telle que dans sa forme originelle créé par la projection de votre Âme. Vos corps seront alors à nouveau vos véhicules lumineux dans un monde vibrant de joie et d’amour !

Beatus / www.beatus.me